Les baies de genièvre, juniperus communis

Les baies de genièvre, juniperus communis
 
le 16 février, à Fuissé en Bourgogne,
Sur le haut de la colline, le vent souffle plus fort, l'herbe séchée par le froid, se courbe et mon regard se perds sur les autres collines. Nous sommes venus marcher ici pour ramasser des baies de genièvre, mais avant nous nous sommes allongés dans l'herbes pour regarder le ciel clair tout en posant nos mains sur la Terre. Un moment ainsi à savourer le vent qui souffle en haut de la collines.
Pour ramasser les baies, j'ai posé ma veste au pied de l'arbre et fais tombé les baies de genièvre dessus en frottant les branches avec une paires de gants. Ensuite, nous les avons trié et mise dans mon bonnet en guise de sac.
Les baies de genièvre peuvent se trouver tout au long de l'année selon les plants, l'arbre aime les endroits secs et bien exposés. Les baies sont diurétiques, c'est à dire qu'elles aident le système urinaire à fonctionner correctement et à éliminer les toxines du corps. Elle sont favorable en cas de goutte, d'arthrite et de rhumatisme. Elle sont aussi utile pour diminuer les flatulence, ce qui explique le faite que l'on les ajoute à la choucroute par exemple.
Les baies de genièvre servent comme condiment dans la cuisine, lors de la cuisson d'une poêlé de légumes, il est possible par exemple de les réduire en poudre au pilon et de les ajouter dans l'huile lorsque l'on fait roussir les oignions, ainsi elle parfumeront très agréablement votre plat.

 
 

Posts les plus consultés de ce blog

Prochaine immersion en Laponie

Liste matériel expéditions hivernales

2-е издание Длительное зимнее Погружение в Лапландии