L’asperge sauvage, asparagus acutifolius


L’asperge sauvage, asparagus acutifolius

Le 21 mars 2015, à Cassis
Dans une pinède derrière Cassis, je suis allé ramasser des asperges sauvages (asparagus acutifolius). Elles sont cachées dans l’herbe et difficile à voir, leur cueillette nécessite un œil habitué, comme pour les champignons. Elles aiment les terres sablonneuses et les endroits qui ont été brulés ou débroussaillés,  après les pluies de printemps.
Il existe plusieurs sortent d’asperges sauvages, cependant dans le midi de la France, la plus fréquente et populaire s’agit de l’asparagus acutifolius, son feuillage est raide et piquant et peut former des buissons qui produisent en été des baies rouges toxiques. Les asperges sauvages peuvent être confondues avec les jeunes pousses d’asphodèle blanc  ou de fragon, qui sont elles aussi comestibles.

L’asperge contient des vitamines A, B et PP, des sels minéraux, de l’asparagine, des protéines et des glucides. Elle est dépurative, diurétique et légèrement laxative. En cuisine, sont goût est prononcé et légèrement amère, typique. Il ne faut pas trop la faire cuire, elle est délicieuse seule ou avec d’autre légume (comme les blettes ou les poireaux) légèrement poêlé dans une brouillade d’œuf par exemple.

 

Posts les plus consultés de ce blog

Prochaine immersion en Laponie

Liste matériel expéditions hivernales

2-е издание Длительное зимнее Погружение в Лапландии