primevère, primula vulgaris

Primevère, primula vulgaris
 
 
le 12 mars 2015, dans le Parc naturel régional des Préalpes d'azur,
les primevères (primula vulgaris) tout le long de notre chemin au bord de la rivière, témoigne du début du printemps. Nous marchons dans les gorges du Loup, auprès de la rivière aux couleurs bleus clairs et nous ramassons des fleurs de primevère. Elles sont abondantes et servirons de condiments et de décoration dans les salades et les plats salés, après les avoir faites séchée à l'abris de la lumière et au sec (ce qui permet de conserver leur couleur et leurs propriétés). Les jeunes pousses sont agréables à manger tel quel, elles ont un goût anisé et légèrement piquant. On peut les ajouter avec modération dans les salades. Elles sont riches en vitamine C et en sels minéraux (notamment en magnésium et potassium). 
Les fleurs de primevère possèdent des vertus adoucissantes et calmantes. Elles sont antispasmodique (contractions convulsives et douloureuses des muscles), sédatives (qui calme la nervosité) et anti-inflammatoires. Elles peuvent être utiles en cas d'insomnies, d'asthme, de toux et d'allergies.
 

 


Posts les plus consultés de ce blog

Prochaine immersion en Laponie

Liste matériel expéditions hivernales

2-е издание Длительное зимнее Погружение в Лапландии